Comment créer un budget d’entreprise pour votre petite entreprise

Comment créer un budget d’entreprise pour votre petite entreprise? Selon une étude réalisée par CBinsights, les principales raisons pour lesquelles les petites entreprises échouent sont notamment les problèmes de prix et de coûts, la perte de concentration et le manque de liquidités. Ces problèmes peuvent être évités en mettant en place un budget réaliste.

Toutefois, avant de vous concentrer sur le budget, vous devez identifier les aspects de votre entreprise que vous souhaitez améliorer.

Cela vous permettra de décider ce qui peut être fait avec vos fonds. À partir de cette liste, vous pouvez établir des objectifs à court et à long terme.

Ces objectifs seront directement affectés par vos entrées et sorties d’argent. Un objectif à court terme peut être le remboursement d’une dette ou l’achat d’un nouvel équipement. Les objectifs à long terme, comme le maintien des dépenses de marketing, sont cruciaux car ils sont liés à la croissance globale de votre entreprise.

Les objectifs que vous fixez doivent être pratiques. Ils doivent être purement basés sur la capacité de votre entreprise à dépenser et à épargner. Une fois que vous avez défini vos objectifs, vous pouvez créer un budget efficace et infaillible en suivant les étapes suivantes.

1- Analyser les coûts


Avant de commencer à rédiger un budget, vous devez faire des recherches sur les coûts de fonctionnement de votre entreprise. En connaissant vos coûts de fond en comble, vous disposez des connaissances de base nécessaires pour élaborer un plan de dépenses efficace.

Si vous créez un budget approximatif et découvrez plus tard que vous avez besoin de plus d’argent pour vos activités commerciales, cela compromettra vos objectifs. Votre budget doit vous permettre d’augmenter vos revenus et vos bénéfices au fur et à mesure de l’expansion de votre entreprise pour faire face à l’augmentation de vos dépenses.

Votre budget doit tenir compte des coûts fixes, variables, ponctuels et imprévus. Parmi les dépenses fixes, citons le loyer, les hypothèques, les salaires, l’Internet, les services de comptabilité et les assurances. Le coût des marchandises vendues et les commissions sur la main-d’œuvre sont des exemples de coûts variables.

Il n’y a pas de mal à surestimer les coûts impliqués puisque vous aurez besoin de suffisamment de liquidités pour faire face à vos dépenses futures. Si votre entreprise est nouvelle, vous devez également inclure les coûts de démarrage. En planifiant le budget de cette manière, vous pourrez prendre des décisions en connaissance de cause et éviter toute surprise financière indésirable.

budget

2- Négociez les coûts avec les fournisseurs


Cette étape sera utile pour les entreprises qui fonctionnent depuis plus d’un an et qui dépendent des fournisseurs pour vendre leurs produits. Avant de commencer à établir votre budget annuel, discutez avec vos fournisseurs et essayez d’obtenir des tarifs réduits pour les matériaux, produits ou services dont vous avez besoin avant d’effectuer vos paiements.

Les négociations vous permettent de créer des relations de confiance avec vos fournisseurs. Cela vous sera utile lorsque les rentrées d’argent sont rares. Par exemple, vous pouvez avoir une activité saisonnière. Lorsque vous avez suffisamment d’argent de côté, vous pouvez verser des avances à vos fournisseurs en guise de compensation pour les périodes où vous ne pouvez pas effectuer vos paiements. L’objectif principal est de trouver des moyens efficaces de réduire les coûts de l’entreprise.

3- Estimez vos revenus dans le budget


De nombreuses entreprises ont échoué dans le passé en surestimant leurs revenus et en empruntant davantage de liquidités pour répondre aux besoins opérationnels. Cela va à l’encontre de l’objectif même de la création d’un budget. Pour que les choses restent réalistes, il est bon d’analyser les revenus précédemment enregistrés. Les entreprises doivent suivre leurs revenus périodiquement, sur une base mensuelle, trimestrielle et annuelle.

Les chiffres de vos recettes de l’année précédente peuvent servir de point de référence pour l’année à venir. Il est important de se fier uniquement à ces données empiriques. Cela vous aidera à fixer des objectifs réalistes pour votre équipe, ce qui conduira à terme à la croissance de votre entreprise.

4- Connaissez votre marge bénéficiaire brute dans le budget


La marge bénéficiaire brute est l’argent qu’il vous reste une fois que votre entreprise a réglé toutes ses dépenses à la fin de l’année. Elle donne un aperçu de la santé financière de votre entreprise. Voici un exemple qui montre pourquoi vous devez comprendre ce paramètre lorsque vous établissez un budget.

Supposons que votre entreprise ait réalisé un revenu de 5 000 000 $ et qu’il y ait des dettes à payer. À la fin de l’année, vos dépenses sont supérieures à vos recettes, ce qui n’est pas bon signe pour une entreprise en croissance. Cela vous indique que vous devez identifier les dépenses qui ne profitent en rien à l’entreprise et les éliminer. La meilleure façon de le faire est de dresser la liste des coûts des marchandises vendues pour tous les matériaux et de les déduire du revenu global des ventes. Ces informations sont nécessaires pour obtenir une image réelle de la situation de votre entreprise, ce qui vous permettra d’augmenter les bénéfices et de réduire les coûts.

5- Projeter le flux de trésorerie


Le flux de trésorerie se compose de deux éléments : les paiements des clients et les paiements des fournisseurs. Vous devez trouver un équilibre entre ces deux composantes pour que votre entreprise continue à disposer de liquidités.

Pour faire de votre mieux pour assurer le paiement des clients en temps voulu, il est important de disposer de conditions de paiement flexibles et de pouvoir recevoir les paiements par les canaux de paiement courants. Malheureusement, vous devrez faire face à des clients qui ne respecteront peut-être pas les conditions fixées. Cela peut affecter vos prévisions de trésorerie en raison des paiements manquants.

Related Post

de_DEDeutsch